Municipales 2014 : les candidats "sans étiquette" fichés par l'Intérieur

le
1
Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France.
Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France.

Les élus "sans étiquette" sont en colère après le ministère de l'Intérieur. Comme le révèle Le Figaro, les préfets attribuent, dans un fichier, une couleur politique aux candidats aux élections municipales qui refusent d'être associés à un parti. Et les candidats "sans étiquette" de se retrouver placés à gauche, au centre ou à droite, ce qui est loin de leur faire plaisir. Cité par le quotidien, le président de l'Association des maires de France (AMF), Jacques Pélissard, assure que le système mis en place par le ministère de l'Intérieur "ne correspond plus vraiment à la sociologie politique d'aujourd'hui" et entend donc bien demander à Manuel Valls de changer le mode de classification.La Cnil autorise le fichierLa Place Beauvau se défend de ficher les élus, indiquant notamment dans un message envoyé aux préfets par "lettre hebdomadaire" que "l'attribution est faite sur la base de la liste des nuances transmise par la circulaire du 15 janvier". Le ministère précise par ailleurs que "les préfectures ne peuvent pas refuser d'enregistrer une candidature au motif qu'elle ne ferait pas apparaître d'étiquette politique". Le fichier controversé a par ailleurs été autorisé par la Commission nationale de l'information et des libertés (Cnil). Cette dernière assure notamment que la nuance politique, attribuée par les préfets et à distinguer de l'étiquette, "vise à placer tout candidat ou élu sur une grille politique...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le vendredi 21 fév 2014 à 21:30

    là il est fort Valsou !!! après les élection suivants les élus il dira ce sont TOUS DES PS !!! meme les bleus marine !!! comme cela ce sera une grande victoire de la goch !!