Municipales 2014 - Le Raincy : Éric Raoult accusé de harcèlement moral et sexuel

le
0
Éric Raoult.
Éric Raoult.

Des accusations qui ne devraient pas passer inaperçues à quelques jours des élections municipales. Le Figaro révèle qu'Éric Raoult, candidat UMP à sa réélection à la mairie du Raincy, est accusé de harcèlement sexuel par une de ses anciennes collaboratrices, Agnès Desmaret. L'ex-directrice du centre communal d'action sociale (CCAS) du Raincy a porté plainte contre Éric Raoult pour harcèlement moral et sexuel, assurant qu'il a tout fait pour saboter sa carrière après qu'elle a refusé ses avances.Si le maire de la ville parle de "coup bas", précisant qu'il a "eu un litige salarial avec Agnès Desmaret, mais absolument pas un litige sexuel", Le Figaro évoque des textos reçus par l'ancienne collaboratrice d'Éric Raoult. Agnès Desmaret aurait ainsi reçu près de 15 000 SMS entre octobre 2011 et juin 2012."Tes seins sont notés triple A"Le quotidien, qui a pu consulter certains SMS, affirme qu'ils ont bien été envoyés du numéro du maire UMP. "Je veux vivre pour vous. Vous êtes trop belle et intelligente", aurait notamment envoyé Éric Raoult le 1er mars 2012 à sa collaboratrice, selon le quotidien. Mais également des messages plus graveleux : "Tes seins sont notés triple A" et "vous êtes très désirables et vous le savez" le 11 novembre 2011.Tout s'accélère en mars 2012, selon Le Figaro, alors qu'Agnès Desmaret va être titularisée. Dans le cadre d'une mission test, Éric Raoult demande à sa collaboratrice de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant