Municipales 2014 - Jean-Pierre Bechter et Serge Dassault peuvent (enfin) faire campagne

le
0
Serge Dassault et Jean-Pierre Bechter sur le marché dominical de Corbeil-Essonnes, le 28 novembre 2010.
Serge Dassault et Jean-Pierre Bechter sur le marché dominical de Corbeil-Essonnes, le 28 novembre 2010.

Les juges parisiens Serge Tournaire et Guillaume Daïeff ont accepté la demande de levée du contrôle judiciaire de Jean-Pierre Bechter, maire de Corbeil, mis en examen pour recel d'achats de votes. Jusqu'à vendredi, il lui était interdit de rencontrer Serge Dassault, sénateur et prédécesseur de Bechter à l'Hôtel de Ville, soupçonné d'avoir organisé un système d'achat de voix ."La justice a fait droit à notre demande. C'est une bonne nouvelle", a confirmé Me Sébastien Schapira, l'avocat de Bechter, au Point.fr. Serge Dassault peut désormais mener la campagne municipale avec le maire sortant, ils ont d'ailleurs effectué leur première sortie officielle samedi matin. L'avionneur est 43e sur la liste UMP. Il a effectué quelques sorties sur les marchés ces quinze derniers jours, mais sans le candidat à la mairie. Il a ainsi pu tester sa popularité auprès des électeurs de Corbeil-Essonnes. Serge Dassault avait été placé en garde à vue il y a une dizaine de jours. Il n'avait pas été déféré devant les juges d'instruction à l'issue de sa garde à vue. Il devrait être convoqué incessamment par les magistrats pour une probable mise en examen.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant