Municipales 2014 - Hénin-Beaumont : Steeve Briois, l'homme "qui fait le job"

le
0
Steeve Briois.
Steeve Briois.

Steeve Briois, 41 ans, est un obstiné. Un "enfant du pays" - son grand-père était mineur - qui a vu la gauche se disloquer au fil des années et des affaires politico-financières, et qui en a profité pour polir le Front national et lui donner l'image d'un parti comme les autres. Presque banal. "La persévérance, c'est ça qui le qualifie le mieux. Steeve Briois ne lâche jamais", explique Éric Dillies, candidat FN à Lille. Implanté dans le paysage politique d'Hénin-Beaumont depuis vingt ans, il est secrétaire général du Front national depuis 2011. Le contact facile, une bonhomie naturelle, Steeve Briois se fait appeler par son prénom lorsqu'il se promène sur le marché de la ville. "Mais il est loin d'être le gendre idéal pour lequel il veut se faire passer, s'agace David Noël, candidat Front de gauche à Hénin-Beaumont. Ses recettes sont les mêmes qu'au niveau national : des propos démagogiques contre les Roms et l'immigration (...) et du racisme."

Ce matin de décembre, Steeve Briois reçoit dans sa permanence, confortablement installé dans un canapé, une grande affiche de Marine placardée au-dessus de lui. Ici, les locaux sont spacieux et ordonnés, loin de certaines permanences exiguës où les cartons de tracts s'entassent dans les couloirs. Il faut dire que Marine Le Pen en avait fait son siège de campagne lors des législatives 2012. Partout, de vieux slogans de campagne de Jean-Marie Le Pen et des posters qui portent les couleurs du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant