Municipales 2014 - Harcèlement sexuel : Éric Raoult reconnaît "un moment de faiblesse"

le
0
Éric Raoult, maire UMP du Raincy en Seine-Saint-Denis.
Éric Raoult, maire UMP du Raincy en Seine-Saint-Denis.

Sous le coup d'une plainte pour harcèlement sexuel et moral par la directrice du centre communal d'action sociale, Eric Raoult, maire UMP du Raincy en Seine-Saint-Denis, se défend auprès du Parisien et de L'Express mardi. Et assume "un moment de faiblesse".

L'élu aurait envoyé 15 000 textos à Agnès Desmarest, récupérés par son avocate. Parmi eux on peut lire "vos seins sont notés triple A", "une heure sans vous, je suis en manque", "vous êtes très bien foutue. Avec le vin, vous faites tourner la tête des mecs"...

Humour

Selon Eric Raoult, certains de ces messages étaient écrits sur le ton de l'humour. "Entre le moment où elle a été engagée et le moment où je l'ai rencontrée, elle a fait refaire sa poitrine et sa physionomie a changé, confie-t-il. Maintenant, c'est vrai, j'ai eu un vrai coup de coeur pour cette fille, mais je jure qu'il ne s'est rien passé."

Le maire du Raincy, qui voit dans ces révélations une volonté de nuire à quelques jours des municipales, explique "le contexte" de ces messages. Alors brouillé avec sa femme [qui l'accusait de violences, pour lesquelles il a été relaxé], il est hospitalisé après un accident vasculaire cérébral. "C'est la seule qui m'a tendu la main, la seule qui m'envoyait des textos alors que je n'avais pas de nouvelles de ma femme", explique-t-il, "je n'ai eu aucune relation sentimentale avec Agnès Desmarest ; peut-être fantasmagorique, aucunement sexuelle."

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant