Municipales 2014 - Cannes : "Les contribuables n'ont pas à être la variable d'ajustement des politiques publiques !"

le
2
David Lisnard, premier adjoint du maire sortant Bernard Brochand, est candidat aux prochaines municipales.
David Lisnard, premier adjoint du maire sortant Bernard Brochand, est candidat aux prochaines municipales.

Cannes. David Lisnard est le premier adjoint de la ville de Cannes, délégué au développement économique, au tourisme, à l'événementiel, à l'emploi, aux cultes et aux problèmes de proximité. Il est candidat à la succession du maire Bernard Brochand, qui ne se représente pas, et entend bien incarner une continuité tout en apportant son propre style.Le Point.fr : À quoi pourrait ressembler Cannes en 2030 ? David Lisnard : Une ville toujours plus agréable à vivre, pour toutes les générations, fidèle à ses racines et rayonnante, prospère et sûre, voilà comment je vois Cannes en 2030. Ce n'est pas une ville banale et elle ne doit surtout pas le devenir. Cannes est une marque mondiale à renforcer et à entretenir. Mon projet, tourné vers le bien-être des Cannois et l'attractivité de la cité, vise à faire de notre ville un modèle de qualité de vie et d'ouverture au monde. Cannes est "un village mondial". Dans cet esprit, elle doit absolument rester une ville à taille humaine, équilibrée et respectueuse de sa baie, qui saura cultiver son identité pour être attractive et dynamique. Mondiale, car c'est aussi la vocation de Cannes. Je veux rassembler les deux villes, la ville des habitants dont je suis, et la ville qui rayonne dans le monde entier, notamment par ses événements internationaux. En 2030, je souhaite que Cannes ait renforcé son activité touristique, qu'elle soit créative, universitaire, qu'elle soit toujours...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TL70190 le vendredi 24 jan 2014 à 10:49

    c'est tout a fait ce qu'il ressort depuis trop longtemps !

  • pichou59 le vendredi 24 jan 2014 à 09:25

    les politiques publiques c'est dépenser à tout va et et faire payer les contribuables