Municipales 2014 - Caen : la droite aux portes de la mairie

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Si l'on s'en tient aux seuls meetings de la dernière semaine de campagne, tous dans le même amphithéâtre bleu du Centre des congrès, droite et centre l'emportent largement sur la gauche à Caen. Sonia de La Provôté (UDI-MoDem) a rassemblé 600 personnes lundi, Joël Bruneau (UMP), 700 partisans mardi, les Verts n'étaient que 200 mercredi et le maire sortant, Philippe Duron (PS), a réuni 500 militants jeudi.

Le baromètre des meetings traduit l'ambiance de cette fin de campagne : la dynamique est à droite, même si celle-ci devra unir ses forces au second tour. Tout au long de la campagne, Joël Bruneau et Sonia de La Provôté ont soigneusement évité toute attaque personnelle l'un envers l'autre. Loin, bien loin des déchirements de la droite aux municipales de 2008. De même, les discussions entre droite et centre ont débuté avant le premier tour en vue d'un discours en principe commun et unitaire dès dimanche soir.

"Philippe, c'est un surfeur, pas un lutteur"

Premier maire de gauche depuis 2008, le socialiste Philippe Duron, donné battu par un sondage Ipsos du 3 mars, pâtit du handicap propre à tous les candidats du parti au pouvoir lors d'une élection intermédiaire. S'y ajoute une image personnelle très abîmée : avec 3 mandats et 24 fonctions, le maire sortant figure parmi le trio des plus gros cumulards en France. L'image de "cumulard profiteur" lui colle à la peau et ses explications ont été bien tardives : il a fait distribuer une lettre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant