Municipales 2014 - Béziers : Robert Ménard ira-t-il jusqu'au bout ?

le
0
Robert Ménard est crédité d'un bon score pour les municipales à Béziers.
Robert Ménard est crédité d'un bon score pour les municipales à Béziers.

À trois jours du premier tour des municipales, si Robert Ménard, le candidat soutenu par le Front national à Béziers, reconnaît que rien n'est joué, c'est plus par superstition que par conviction. Car, au fond de lui, l'ancien journaliste, fondateur de Reporters sans frontières, croit fermement à sa victoire sur Élie Aboud, le candidat de l'UMP, député de l'Hérault. Et surtout successeur potentiel de Raymond Couderc, ce qui n'est pas, et de loin, son meilleur argument de campagne. Le dernier sondage, le 14 mars, donne en effet au candidat FN quelques raisons d'espérer : 38 % pour Robert Ménard contre 34 pour Élie Aboud au premier tour (sondage Ifop-Europe 1). Le candidat anti-establishment fait la course en tête à la veille du 23 mars puisqu'il gagne quatre points sur la précédente consultation, à la mi-février, qui le mettait à un point derrière Aboud. Et cette percée, il la fait au détriment de la droite classique, puisque la gauche, avec le candidat socialiste Jean-Michel Du Plaa et celui du Front de gauche Aimé Couquet, reste stable, avec un total de 27 % à eux deux, mais un large avantage au représentant du PS qui sera manifestement présent au second tour. Raymond Couderc, l'homme qui cristallise les rancoeurs Ce qui incite pourtant Robert Ménard à une saine prudence, c'est que la triangulaire qui s'annonce probable, le 30 mars, sera sans doute extrêmement serrée. Aucun sondage ne l'a jusqu'à présent placé en position de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant