Municipales 2014 - Béziers : Aboud-Ménard, un duel au coude à-coude

le
0
L'UMP Élie Aboud (photo de gauche) défie le très médiatique Robert Ménard à Béziers.
L'UMP Élie Aboud (photo de gauche) défie le très médiatique Robert Ménard à Béziers.

Béziers. Après Hénin-Beaumont dans le Nord ouvrier, voilà Béziers dans le Sud viticole ! Le Front national pourrait, en effet, selon un sondage Ifop publié par Paris Match, y faire jeu égal au premier tour des municipales avec l'UMP (36 % des intentions de vote chacun). Autrement dit, Robert Ménard, le fondateur de Reporters sans frontières, adoubé par Marine Le Pen, semblerait en mesure d'inquiéter Élie Aboud, député de l'Hérault à qui le maire sortant, Raymond Couderc, s'était résigné à céder la tête de liste. Et s'il est pour le moment surclassé par Aboud au deuxième tour (39 à 35), l'homme qui pendant des années a servi de poil à gratter aux gouvernants qui se moquaient de la liberté de la presse compte sur l'aiguillon que constitue sa campagne de terrain très agressive plus que sur le soutien du parti d'extrême droite pour combler son retard avant le 30 mars. Il ramasse en effet dix points de mieux que Marine Le Pen à la présidentielle de 2012.À moins de cinq semaines des municipales, les électeurs semblent donc préciser leur choix. Et celui-ci n'est pas à l'avantage des partis traditionnels, de gauche comme de droite. Candidat du Parti socialiste, Jean-Michel Du Plaa part avec le handicap de la déception provoquée, même dans son électorat fidèle à la rose au poing, par la gestion velléitaire de François Hollande. Le même sondage lui accorde 21 % au premier tour et 26 au second. "Moi, je nomme les problèmes !"À...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant