Municipales 2014 - Basse-Normandie : un appartement privé en guise de mairie

le
0
Bienvenue à Repentigny (photo d'illustration).
Bienvenue à Repentigny (photo d'illustration).

À Repentigny, minuscule commune du Calvados, les 75 électeurs ne désignent pas seulement un maire, ils choisissent également le lieu de la mairie : faute de bâtiment, la mairie s'installe au domicile du maire. "Quand on prend la place de maire, on doit accepter que la mairie soit chez soi. Cette situation a pu freiner certains candidats potentiels. Moi-même, je me suis posé la question", déclare au bihebdomadaire Le Pays d'Auge Maurice Davoust, 77 ans, maire élu en 2008 et candidat à sa succession. Conseiller municipal depuis 1971, le maire, agriculteur retraité, a toujours connu cette situation sans mairie ni école. Il n'existe qu'un seul bâtiment communal : la petite église à flanc de coteau avec à l'entrée la plaque commémorative dédiée aux huit habitants tués pendant la guerre mondiale 1914-1918. En cas de victoire probable de la liste du maire sortant, la mairie restera chemin de la Perelle, chez Maurice Davoust. Aucun drapeau tricolore ne flotte à l'entrée de la maison. En revanche, le salon est orné de la photo officielle du président François Hollande. "J'ai aussi les portraits de Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, François Mitterrand et Valéry Giscard d'Estaing qui m'ont été transmis par l'ancien maire", sourit Maurice Davoust. Il a rangé la collection présidentielle dans une chambre. Le conseil municipal sous la véranda Le salon accueille aussi l'armoire d'archives qui contient les documents officiels, dont les registres...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant