Municipales 2014 : à la mairie de Saint-Étienne, la vie n'est pas rose !

le
0
Maurice Vincent, contesté par son propre camp.
Maurice Vincent, contesté par son propre camp.

Crise au sein de la majorité municipale stéphanoise sur fond de campagne électorale : Farida Bacha, élue de la majorité, a monté un comité de soutien en faveur d'une employée municipale restée invalide à la suite d'une tentative de suicide. L'élue dénonce le harcèlement moral dont aurait été victime cette femme et la gestion des ressources humaines de la ville. Le maire PS, Maurice Vincent, riposte en lui retirant sa délégation, justifie sa sanction en évoquant "une mise en cause inadmissible de l'unité de la majorité municipale" et fait remarquer qu'aucune plainte n'a été déposée. Il y voit aussi une manoeuvre politique destinée à le déstabiliser. Farida Bacha s'explique sur cette affaire qui brouille désormais la campagne. Le Point.fr. Comment avez-vous pris appris le retrait de votre délégation ?Farida Bacha : Maurice Vincent m'a personnellement envoyé un message sur mon téléphone le soir du 31 décembre m'indiquant qu'il y avait eu rupture de solidarité avec la majorité municipale et que, par conséquent, il me retirait ma délégation. J'ai été sanctionnée parce que j'ai dénoncé des faits graves. Que s'est-il passé auparavant ?J'ai toujours voté avec la majorité municipale et, chaque fois que j'ai eu à exprimer des désaccords, j'ai pris soin de le faire en interne. Mais fin décembre, j'ai appris que Patricia Blanchet, employée municipale depuis 18 ans au service funéraire et qui se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant