Municipales 2014 à Hénin-Beaumont : Steeve Briois, le FN dans la peau

le
0
Candidat FN à la mairie de Hénin-Beaumont, Steeve Briois milite depuis l'âge de 15 ans.
Candidat FN à la mairie de Hénin-Beaumont, Steeve Briois milite depuis l'âge de 15 ans.

Ce jour ensoleillé est du pain bénit pour Steeve Briois. Le vendredi, comme le mardi, c'est jour de marché à Hénin-Beaumont, une ville du Pas-de-Calais de 26 000 habitants. Sur les façades rouge brique du centre-ville se reflètent les ombres des marchands et des étals de fruits, légumes, vêtements et bijoux fantaisie. À côté des tee-shirts à l'effigie de Bob Marley, une dame aux cheveux grisonnants s'approche : "J'ai vu dans le journal que vous alliez installer la vidéosurveillance dans le cimetière, je vous remercie ! C'est certain, je vote pour vous." Il y a plusieurs mois, la tombe de ses parents a été vandalisée. Seul Steeve Briois, candidat FN à la mairie, lui a accordé son attention et lui a promis que ça allait changer, tranchant avec l'attentisme du maire sortant divers gauche Eugène Binaisse. Un frontisme de servicesVoilà donc la clé de la popularité de ce conseiller municipal d'opposition de 41 ans au visage massif et cheveux blonds : écoute, patience et de petits services rendus aux habitants de cette ville sinistrée qui compte 60 % de non imposables et où le taux de chômage avoisine les 17,2 %. Inlassablement, sur le marché, le fils d'ouvrier et petit-fils de mineur serre les mains, embrasse les joues des femmes et prend des nouvelles des uns et des autres. Quand il n'est pas au marché, il se rend aux banquets, aux réunions d'association ou aux après-midi musicaux dédiés aux retraités pour faire danser les vieilles...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant