Mulally : «Il sera possible de parler avec sa voiture»

le
0
Le PDG du constructeur américain Ford, recentré sur sa seule marque emblématique, mise sur la technologie.

Relégué au cinquième rang mondial alors qu'il était numéro deux derrière General Motors en 2004, Ford, le seul grand constructeur américain à s'être passé de l'aide de Washington en 2009, renoue avec la croissance. Il affiche même un appétit d'ogre, avec l'objectif de produire jusqu'à 8 millions de véhicules cette année, contre 5,3 millions en 2010.

Pour appuyer cette ambition, la stratégie du groupe repose sur deux piliers: «One Ford» et Sync. «One Ford», pour la voiture universelle et la mise en commun des moyens industriels, commerciaux et marketing du groupe. Sync pour la technologie. Le groupe y investit lourdement, s'inspirant de l'univers créé autour des smartphones et autres usages mobiles.

D'ailleurs, en début de semaine, alors que le salon de l'automobile bat son plein à Genève, le PDG de Ford est, lui, à Hanovre, pour le ­CeBIT, un salon de l'électronique.

LE FIGARO. - Quelle est l'importance de la technologie dans la stratégie de Ford? Cela c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant