MSF fait état de 355 cas de symptômes neurotoxiques en Syrie

le
0
MSF PARLE DE 355 PATIENTS PRÉSENTANT DES SYMPTÔMES NEUROTOXIQUES EN SYRIE
MSF PARLE DE 355 PATIENTS PRÉSENTANT DES SYMPTÔMES NEUROTOXIQUES EN SYRIE

PARIS (Reuters) - Médecins sans frontières (MSF) a fait état samedi de la mort de 355 patients présentant des symptômes neurotoxiques sur les 3.600 transportés dans trois hôpitaux de la région de Damas.

L'opposition au président Bachar al Assad accuse le régime syrien d'avoir tué plus 1.300 personnes à l'aide de gaz innervants lors d'un bombardement mené tôt mercredi dans la plaine de la Ghouta orientale, à la périphérie de la capitale.

"Le personnel médical de ces hôpitaux a donné des informations précises aux médecins de MSF à propos d'un grand nombre de patients arrivés en présentant des symptômes tels que les convulsions, l'hypersalivation, les pupilles contractées, la vision trouble et la détresse respiratoire", indique Bart Janssens, directeur des opérations de MSF, dans un communiqué.

Si MSF ne peut ni confirmer scientifiquement la cause de ces symptômes ni établir la responsabilité de cette attaque, "les symptômes et le schéma épidémiologique de cet événement suggèrent fortement l'exposition massive à un agent neurotoxique", ajoute-t-il citant entre autres "un afflux massif de patients dans un laps de temps très court et la provenance des patients."

L'ONG, qui a fourni ces derniers mois 1.600 ampoules d'atropine, un médicament utilisé pour traiter les symptômes neurotoxiques, annonce avoir expédié 7.000 doses supplémentaires aux hôpitaux de la zone.

"Cette dernière attaque et les besoins médicaux massifs qui en sont la conséquence viennent s'ajouter à une situation humanitaire déjà catastrophique, caractérisée par une violence extrême et la destruction délibérée des structures de santé", souligne Christopher Stokes, directeur général de l'ONG.

Marine Pennetier, édité par Jean-Loup Fiévet

MSF fait état de 355 cas de symptômes neurotoxiques en Syrie

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant