MPI bondit après ses résultats annuels

le
0
MPI tire l'essentiel de ses revenus de sa participation dans Seplat, une société pétrolière nigériane qu'il détient à 21,76%. (© MPI)
MPI tire l'essentiel de ses revenus de sa participation dans Seplat, une société pétrolière nigériane qu'il détient à 21,76%. (© MPI)

L’ancienne filiale de Maurel & Prom a subi une forte baisse de son profit net l’an dernier, à 49,6 millions d’euros contre 196,4 millions en 2013. Cet effondrement n’est pourtant pas inquiétant. MPI tire l’essentiel de ses revenus de sa participation dans Seplat, une société pétrolière nigériane qu’il détient à 21,76%.

La baisse du bénéfice du français tient ainsi au repli de la production de Seplat (du à un arrêt exceptionnel de 40 jours), à la dépréciation du pétrole et aux frais de cotation et de levée de fonds à la bourse de Londres engagés par sa filiale l’an dernier.

Bloc "A lire aussi"

Surtout, la forte chute du résultat net n’a aucun impact sur la santé financière de MPI. Au contraire, sa trésorerie nette a progressé de 25 millions d’euros, à 251 millions, principalement du fait de la dépréciation de l’euro vis-à-vis du dollar qui a entrainé une revalorisation de 30 millions d’euros. Les dirigeants ont proposé le versement d’un dividende de 0,30 euro au titre de l’exercice 2014.

À Paris, l'action MPI gagne plus de 10%. Elle reste malgré tout décotée. La trésorerie nette de la société représente 65% de sa capitalisation boursière. En ajoutant la part détenue dans Seplat (218 millions d’euros sur la base du cours actuel), la valeur des actifs du français atteint 469 millions d’euros,

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant