MP NIGERIA : CHIFFRE D’AFFAIRES 9 mois 2012, 156 M€

le
0

CHIFFRE D’AFFAIRES 9 mois 2012 : 156 M€

 

Chiffre d’affaires en hausse de 44%

Confirmation de l’objectif de production de 50 000 b/j à fin 2012

Connexion du premier champ développé par Seplat d’ici la fin de l’année

Paris, le 15 novembre 2012 : MP Nigeria (NYSE- Euronext : FR0011120914 - MPNG), acteur indépendant spécialisé dans l’exploration et la production d’hydrocarbures au Nigeria, annonce son chiffre d’affaires pour les 9 premiers mois de 2012.

Principales données de ventes pour les 9 premiers mois de 2012 et comparaison par rapport à la même période de 2011.

9 mois 2012

9 mois 2011

Var.

Nombre de jours

j

274

273

Droits à enlèvement reconnus 

 b

8 367 956

6 722 194

24%

b/j

30 540

24 623

Part Seplat

 b

3 765 580

3 024 987

24%

b/j

13 743

11 081

Part MPN

 b

1 694 511

1 361 244

24%

b/j

6 184

4 986

Production vendue

 b

1 694 511

1 342 629

26%

b/j

6 184

4 918

Prix de vente

$/b

112,4

113,6

-1%

Chiffre d'affaires - Huile

M$

190,4

152,5

25%

Chiffre d'affaires - Gaz

M$

9,5

0,0

n/a

 

 

 

Total des ventes

M$

199,9

152,5

31%

Chiffre d'affaires consolidé

M€

156,0

108,4

44%

Rappel des chiffres d’affaires trimestriels

2011

                  2012

En M€

T1

T2

T3

T1

T2

T3

 

Chiffre d’affaires

30,5

41,5

36,4

44,4

52,4

59,2

La production retenue sur les champs des OMLs 4, 38 et 41 a continué de croître au troisième trimestre 2012. Elle est ainsi de 30 540 b/j en moyenne pour les 9 premiers mois de 2012 contre       24 623 b/j sur la même période de 2011, soit une progression de +24%.

Les ventes d’huile ont été constatées pour 148,6 M€, soit 1 694 511 barils d’huile qui correspondent aux droits de 20,25% détenus par MPN dans les OMLs 4, 38 et 41, vendus à un prix moyen de       112,4 $/b. Un premier ajustement de 297 133 barils au profit de l’association (60 169 barils pour MPN), a été obtenu de Shell Petroleum Development Company (SPDC) fin juin 2012 au titre de ventes d’huile précédant l’installation de l’unité de comptage définitive, à savoir le 1er novembre 2011.

Pour la période allant du 1er novembre 2011 au 30 septembre 2012, les volumes des droits à enlèvement reconnus et de la production vendue tiennent compte des ajustements effectués par SPDC et portant sur des pertes lors du transport du brut au terminal pétrolier de Forcados. Ces ajustements importants (de l’ordre de 20%) sont contestés par l’opérateur Seplat. Des négociations ont été entreprises avec SPDC et un ajustement en faveur des partenaires de la Joint-Venture, portant sur la totalité de la période, devrait être opéré d’ici la fin de l’année 2012. L’opérateur poursuit activement l’étude de voies d’évacuation alternatives.

Le chiffre d’affaires gaz s’élève à 7,4 M€. Il correspond aux ventes de gaz à la société NGC (Nigerian Gas Company) et à des régularisations obtenues en juin 2012 suite aux négociations menées avec cette société portant sur la révision à la hausse des prix de vente. Ce chiffre d’affaires devrait augmenter sensiblement au cours de l’année 2013 suite à l’augmentation de la production de gaz et des prix de vente.

Au cours du mois d’octobre 2012, la production d’huile a été interrompue sur une durée de 17 jours. L’opérateur SEPLAT a utilisé cette période pour procéder à des interventions sur son propre système d’évacuation afin d’en améliorer la performance opérationnelle. Lors de l’une de ces interventions, un sous-traitant a causé une explosion, suivie d’un incendie, sur le site d’Ovhor. Suite à cet incident, la production a été ponctuellement réduite à 17 000 b/j. Des investigations sont en cours pour déterminer les causes de cet accident

Au final et à ce jour, s’agissant de l’huile, le nombre de jours d’arrêt total de la production est donc de 25 depuis le 1er janvier 2012, soit le nombre de jours retenus par l’opérateur Seplat dans son programme de maintenance des installations d’évacuation. Concernant le gaz, la production a été momentanément arrêtée pour cause de maintenance sur le site de Sapele et  suite à la mise en place d’installations supplémentaires sur le site d’Oben. Ces travaux dureront quelques semaines.

L’objectif de Seplat d’atteindre une production d’huile de 50 000 b/j en fin d’année est néanmoins confirmé. Cet objectif sera atteint grâce à la remise en production du champ d’Ovhor à la fin du mois de novembre, à la mise en service du nouveau puits Ovhor-14 et à divers travaux d’optimisation. Cette prévision intègre également la mise en service du puits Okporhuru-1, premier puits à être connecté par Seplat sur un nouveau champ. 

A propos de MP Nigeria

Société anonyme dont le siège social est à Paris, MP Nigeria est issue de la scission des activités nigérianes des Etablissements Maurel & Prom. MP Nigeria détient 45% de Seplat, société nigériane d’exploration et production pétrolière et gazière, opérateur sur les Oil Mining Licenses 4, 38 et 41 au Nigéria. Ces permis pétroliers présentent une combinaison équilibrée de champs en production, de champs à développer et d’opportunités d’exploration. Grâce à son association avec des partenaires nigérians de premier plan, MP Nigeria bénéficie d’une forte implication locale, tant auprès des autorités que des communautés locales. Forte de ses actifs et de ce partenariat de qualité, MP Nigeria est favorablement positionnée pour assurer son développement et bénéficier de nombreuses opportunités de croissance. Vous pouvez retrouver toutes les informations de la société sur le site www.mpnigeria.com.

***

CONTACTS PRESSE, RELATIONS INVESTISSEURS ET ACTIONNAIRES

NewCap

Axelle Vuillermet/ Emmanuel Huynh

mpng@newcap.fr

Tel : +33 1 44 71 94 94

----------------------------------------------------------------------------------------------------Plus d’informations : www.mpnigeria.com
----------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce document peut contenir des prévisions concernant la situation financière, les résultats, les activités et la stratégie industrielle de MP Nigeria. Par leur nature même, les prévisions comportent des risques et des incertitudes dans la mesure où elles se fondent sur des évènements ou des circonstances dont la réalisation future n'est pas certaine. Ces prévisions sont effectuées sur la base d'hypothèses que nous considérons comme raisonnables mais qui pourraient néanmoins s'avérer inexactes et qui sont tributaires de certains facteurs de risques tels que les variations du cours du brut ; les variations des taux de change ; les incertitudes liées  à l'évaluation de nos réserves de pétrole ; les taux effectifs de production de pétrole ainsi que les coûts associés ; les problèmes opérationnels ; la stabilité politique ; les réformes législatives et réglementaires ou encore les guerres, actes de terrorisme ou sabotages.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant