Mozart enfant : parcours d'un jeune prodige à la Cité de la Musique

le
0
Austrian musician Wolfgang Amadeus Mozart (center) AFP
Austrian musician Wolfgang Amadeus Mozart (center) AFP

(AFP) - Mozart compose sa première symphonie à 8 ans, sa première oeuvre scénique, "Apollo et Hyacinthus" à 11 et l'opéra "Mitridate" à 14: autant d'oeuvres d'enfance données du 26 février au 8 mars à la Cité de la musique et au Conservatoire de Paris.

Huit concerts sont consacrés aux oeuvres du génie en herbe, des toutes premières jusqu'à celles qu'il compose à l'entrée dans l'âge adulte. Le 27 février, la Chambre philharmonique sous la direction d'Emmanuel Krivine (piano Andreas Staier) donne la première symphonie, composée à 8 ans lors du tour d'Europe dans lequel Leopold et sa femme Anna Maria avaient emmené leurs deux enfants musiciens, Maria Anna dite Nannerl, et Wolfgang. Trois ans plus tard, Mozart écrit à Salzbourg son premier concerto pour piano, et à 21 ans, son premier chef d'oeuvre pour piano, le concerto "Jeune homme", également donnés lors de ce concert.

Le samedi 1er mars, David Grimal et l'ensemble Dissonances donnent en deux concerts l'intégrale des concertos pour violon, écrits pour la plupart en 1775, alors que Mozart, âgé de 19 ans, est au service du prince archevêque de Salzbourg.

"Apollo et Hyacinthus", intermède musical écrit à 11 ans pour répondre à la commande du collège des bénédictins à Salzbourg, s'inspire des Métamorphoses d'Ovide. L'oeuvre est donnée le 8 mars dans une mise en scène de Natalie van Parys qui la transpose dans le monde d'aujourd'hui, avec un barbecue et des ballons de plage visant à restituer "l'esprit mutin de Mozart".

C'est un tout autre esprit qui prévaut dans le premier "opera seria" (sérieux par opposition à l'opéra comique) en 3 actes de Mozart, "Mitridate re di Ponto", achevé en seulement deux mois et demi, en 1770, alors que Mozart à 14 ans.

"Avalanche de passions humaines"

L'opéra, inspiré d'une pièce de Racine, se déroule en Tauride (la Crimée d'aujourd'hui) en lutte contre les Romains et décrit "une avalanche de passions humaines", selon le chef David Reiland: les dissensions entre Mitridate, le "roi du Pont" et ses deux fils, leur rivalité amoureuse et les luttes de pouvoir, leur réconciliation finale.

L'opéra de jeunesse de Mozart est fort rarement joué, et le défi est ici relevé par le Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Paris, qui produit chaque année une grande oeuvre lyrique en coproduction avec la Cité de la Musique. Les élèves du conservatoire, musiciens, chanteurs et danseurs donneront "Mitridate" trois fois, les 26 et 28 février et le 4 mars.

L'opéra donné à Milan fut un grand succès à l'époque, et même Leopold, pourtant avare en compliments, écrivit à sa femme quelques semaines avant la première représentation: "pour peu que je puisse le dire sans la partialité d'un père, je trouve qu'il a bien composé l'opéra, avec beaucoup d'esprit".

Mitridate est donné 21 fois, un record pour un si jeune compositeur, avant de tomber dans l'oubli jusqu'au 20e siècle. Quatre petits films permettent de se faire une idée de la virtuosité de l'oeuvre sur le site du Conservatoire. Le chef d'orchestre David Reiland y évoque "un opéra hors du commun: on a le raffinement du Mozart adulte et on entre dans l'univers d'un adolescent extrêmement sensible à la culture italienne".

"Techniquement très sportif, et même athlétique au niveau vocal" selon lui, l'opéra contient tous les éléments de la "boîte à outil expressive" qui se met déjà en place chez le jeune Mozart.

Sept danseurs du Conservatoire, sous la houlette du chorégraphe Antoine Arbeit, contribueront à faire de l'oeuvre un spectacle plein de fougue, en accord avec l'élan du jeune Mozart.

Plus de 200 ans après la mort de Mozart à seulement 35 ans, en 1791, son génie reste une énigme: une table ronde animée par la musicologue Florence Badol-Bertrand débattra du sujet le samedi 8 mars, avant trois concerts permettant de juger sur pièces.

www.conservatoiredeparis.fr

www.citedelamusique.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant