Mouvements sociaux : les Français jettent la pierre au gouvernement

le , mis à jour à 07:07
9
Mouvements sociaux : les Français jettent la pierre au gouvernement
Mouvements sociaux : les Français jettent la pierre au gouvernement

Et si l'euro 2016 de football organisé en France, qui commence le 10 juin, était perturbé par les mouvements sociaux ? C'est la crainte de plus de la moitié des Français, révèle le baromètre mensuel Odoxa-MCI pour « le Parisien » - « Aujourd'hui en France » et France Info. Selon l'enquête, 56 % des sondés le redoutent.

La faute au gouvernement

François Hollande a beau marteler, comme hier matin, que la situation sociale et les blocages sont dus à une « stratégie portée par une minorité », une majorité des sondés estiment pourtant le contraire : 61 % jugent que si la situation continue de se dégrader jusqu'à affecter l'organisation de la compétition sportive, ce sera la faute du gouvernement qui a pris « de gros risques en voulant passer en force sur la loi Travail ». Seules 37 % des personnes interrogées évoquent « l'irresponsabilité des syndicats radicaux, FO, CGT... ». Pour deux Français sur trois, le gouvernement, qui reste inflexible, gère mal la loi Travail et la contestation qu'elle engendre. Faut-il y voir un appel à changer de stratégie alors que, le 13 juin, le texte de loi arrive au Sénat ?

Pas de cadeaux à gauche

En tout cas, les sympathisants de gauche ne sont pas les moins remontés. Là aussi, ils sont 61 % à pointer du doigt le gouvernement. Les sympathisants de la droite, eux, sont partagés : 51 % sont convaincus de la responsabilité des syndicats. Quant aux proches du FN, ils sont huit sur dix (77 %) à ne jeter la pierre qu'au gouvernement.

Catastrophe économique

Ils sont unanimes à penser que « de tels blocages seraient synonymes d'une vraie catastrophe économique pour notre pays », analyse Gaël Sliman. Nombreux sont ceux à estimer qu'un Euro 2016 perturbé nuirait à l'image de la France (71 %), au tourisme (70 %), aux investissements en France (63 %) et, plus généralement, à la croissance (58 %).

Les bons chiffres passent inaperçus

Preuve que les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LIMACE49 il y a 8 mois

    Tous ceux qui ont voté " Hollande " en 2012 n'ont qu'à réfléchir aujourd'hui ....... au lieu de pleurnicher !C'est bien fait pour eux, un bulletin dans une urne, ce n'est pas anodin.

  • vazi il y a 8 mois

    sondage dirigé apparement, fait uniquement en ligne

  • spirouet il y a 8 mois

    Si la pénurie d'aliments pointe son nez, les pierres trouveront une autre cible, celle des semeurs de zizanie.

  • cacciat4 il y a 8 mois

    demander aux gens qui ne peuvent pas aller au boulot ce qu'ils pensent de la CGT le sondage sera certainement inversé

  • cmoi42 il y a 8 mois

    Les députés "frondeurs" auront au moins réussi à mettre en difficulté la démocratie, car ce sont bien eux qui ont fourni le motif "49.3" à la CGT. Pas sûr que tout cela leur profite comme ils l'espéraient. Il y a encore plus de chance que l'ultra droite tire les marrons du feu. Cependant, quant aux effets sur le citoyen lambda, ultra droite = ultra gauche. Un totalitarisme en vaut un autre.

  • cacciat4 il y a 8 mois

    la CGT RAS LE BOL

  • m1234592 il y a 8 mois

    Photo excellente certes mais qui introduit une confusion chez le lecteur : il suffit de se mettre à genoux cadrer serré pour donner l'impression de foule alors qu'il n'y a qu'une poignée d'extrémistes de gauche.

  • m1234592 il y a 8 mois

    Il faudrait vraiment que les journaleux cgtistes arrêtent de dire, publier que les "salariés ont voté la grève" ceux qui votent la grève dans les usines, les lycées, les facs ne sont qu'une infime minorité qui se réunissent entre aux pour voter à main levée la décision prise avant même l'entrée en réunion.

  • m1234592 il y a 8 mois

    Me cago en la leche de la puta de madre de la CGT !