Moussa Maazou, le Rocher plutôt que la Gironde

le
0
Moussa Maazou, le Rocher plutôt que la Gironde
Moussa Maazou, le Rocher plutôt que la Gironde

Moussa Maazou fait partie de ces attaquants qui font le charme de la Ligue 1. En moins d'un an en France, il a marqué l'AS Monaco et les Girondins de Bordeaux. Mais pas de la même manière.

En janvier 2011, la carrière de Moussa Maazou en Ligue 1 tourne au vinaigre. Dans un entretien accordé à 20 Minutes, il répond à la déception des supporters bordelais. Alors qu'il n'a marqué qu'un seul petit but en quinze matchs, le public de Chaban-Delmas commence à gronder. Largués au classement, les Girondins sont à l'image de leur attaquant nigérien : maladroits. Moussa Maazou le concède : "Si je devais me noter, je ne me mettrais même pas un sur dix. Ce n'est pas moi. Partout où je suis passé, j'ai marqué. Je ne sais pas ce qui se passe, je me pose des questions. Il me faut un déclic. Un but suffirait." Mais alors que le journaliste lui expose le mécontentement des supporters bordelais, qui le trouvent limité techniquement et intellectuellement sur le terrain, le buteur pète un plomb. "Je crois en mon talent. Mon style, c'est jouer dans l'axe et recevoir de longs ballons, comme à Monaco. C'était un jeu direct, et ça marchait. Ici, il faut faire des passes, tout ça… On joue au football. C'est plus compliqué, tente-il de se justifier, avant de s'en prendre directement au public girondin. Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent. S'ils sont déçus, c'est leur problème, je m'en bats les couilles. Moi, je suis tranquille, j'ai mon contrat à Moscou. Je préférerais rester à Bordeaux, mais si ça ne marche pas, je rentre, pas de problème. (…) La saison prochaine, eux (le CSKA, ndlr), ils joueront la Ligue des champions." Résultat : Moussa Maazou ne portera plus jamais le maillot des Girondins de Bordeaux. Une sanction qui fera l'unanimité.

Un prêt réussi à Monaco


Ce n'est pas la première fois que Moussa Maazou a quelques différends avec son club. Un an plus tôt, le CSKA Moscou le prête de toute urgence à l'AS Monaco. Après des prestations remarquées au Niger et à Lokeren en Belgique, la mayonnaise n'a pas pris en Russie. Six mois après son arrivée à Moscou, il demande le transfert, car il n'est pas titulaire en Ligue des champions. "Je suis arrivé pour jouer la Ligue des champions, pas pour la regarder du banc. L'entraîneur m'a humilié. Ce que je n'accepte pas", explique-t-il à ce moment-là. Il arrive donc à Monaco avec une réputation de joueur au caractère bien trempé. Et pourtant, ses premiers pas dans le championnat de France sont prometteurs. Il inscrit…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant