Moubarak dément avoir ordonné le meurtre de manifestants

le
0

LE CAIRE, 13 août (Reuters) - Hosni Moubarak a démenti mercredi devant la justice égyptienne avoir ordonné le meurtre de manifestants lors du soulèvement ayant abouti à son renversement début 2011. Cette accusation a valu à l'ancien président égyptien, au pouvoir pendant près de 30 ans, d'être condamné en 2013 à la réclusion à perpétuité. Une cour d'appel a toutefois ordonné la tenue d'un nouveau procès et Hosni Moubarak a été libéré de prison mais maintenu sous surveillance dans un hôpital militaire de la banlieue du Caire. Un verdict est attendu le 27 septembre. Hosni Moubarak est jugé avec ses fils et d'autres anciens responsables. Il est par ailleurs accusé de corruption, des charges qu'il rejette également. (Lin Noueihed; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant