Moto piégée à Tel Abyad, ville de Syrie tenue par les Kurdes

le
0

(actualisé avec nouveaux gains territoriaux de l'YPG) AMMAN, 22 novembre (Reuters) - Une moto piégée a explosé dimanche à Tel Abyad, une ville syrienne contrôlée par les Kurdes près de la frontière turque, faisant au moins trois morts et une vingtaine de blessés, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'attentat visait un point de contrôle des miliciens kurdes, a-t-on appris de source informée. Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont été chassés en juin dernier de Tel Abyad par les miliciens kurdes de l'YPG (Unités de protection du peuple) appuyés par les frappes aériennes de la coalition conduite par les Etats-Unis. L'armée gouvernementale syrienne a par ailleurs annoncé dimanche avoir pris le contrôle des collines d'Al Hayel, au sud de la ville de Palmyre occupée par les djihadistes depuis mai. Elle s'est aussi rapprochée de la ville de Mahine, au sud-ouest de Homs, que les insurgés ont prise ce mois-ci. Les avions russes ont mené des frappes intensives dans ces secteurs ces derniers jours, selon les groupes rebelles. Les miliciens de l'YPG, qui font figure d'allié le plus crédible des Etats-Unis en Syrie, ont récemment fait alliance avec plusieurs tribus arabes au sein d'une nouvelle coalition, soutenue par Washington et appelée "Forces démocratiques de Syrie". Voici plus d'une semaine, les Forces démocratiques de Syrie ont pris plusieurs villages tenus par le groupe EI dans la province de Hassaka, dont le plus important est Al Houl. Selon l'OSDH, les Forces démocratiques de Syrie ont progressé de nouveau dimanche, s'emparant d'une caserne de l'armée au sud de la ville de Hassaka, ainsi que de plusieurs villages des environs, près de la route menant à Daïr az Zour. Ces secteurs étaient entre les mains de l'EI depuis l'an dernier. (Suleiman Al-Khalidi; Guy Kerivel et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant