Moteurs de recherche : la France tente de percer

le
0
Initié par la société Pertimm et deux associés, le projet Qwant se revendique comme un outil «made in France» qui se veut «différent de Google».

Malgré l'écrasante domination des géants américains, la France n'a jamais renoncé à être présente dans les moteurs de recherche sur Internet. Dernier en date, le projet Qwant qui n'en finit pas d'annoncer son lancement. Initié par la société Pertimm et deux associés, Qwant se revendique comme un outil «made in France» qui se «veut différent de Google». Pour l'heure, malgré le lancement d'une version améliorée, le 4 juillet, il ne s'agit pas encore d'un véritable moteur de recherche. «Nous avons retenu un nouveau logo, la présentation est plus moderne pour afficher les réponses sur quatre colonnes. Nous avons ajouté la possibilité de se créer un carnet de notes, qui peut être partagé, et proposer une "partie sociale", que nous avons constituée. Mais le moteur de recherche sur Internet est toujours Bing de M...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant