Mossoul : les enjeux d'une bataille cruciale

le
0
La bataille de Mossoul a commencé.
La bataille de Mossoul a commencé.

Le Premier ministre irakien a annoncé le début des opérations terrestres et précisé que seules l'armée et la police irakiennes entreront dans Mossoul. Une précision qui se voulait rassurante étant donné les incertitudes qui pèsent sur les suites d'une éventuelle victoire sur l'organisation État islamique dans son dernier bastion en Irak. Retour sur les enjeux d'une bataille cruciale.

Que représente Mossoul ?

Mossoul est la plus grande ville du nord de l'Irak et le chef-lieu de la province de Ninive, riche en pétrole. Dernier bastion du parti Baas de l'ancien dictateur Saddam Hussein, puis place forte d'Al-Qaïda, la ville est tombée sans véritable résistance aux mains des djihadistes de l'EI le 10 juin 2014. C'est à Mossoul qu'ils ont choisi de proclamer, le 29 juin 2014, leur califat à cheval entre la Syrie et l'Irak. Dès juillet 2014, l'EI s'en est pris aux mausolées chiites et aux sanctuaires, souvent richement décorés.

Ville majoritairement sunnite, la région comptait traditionnellement de nombreuses minorités (Kurdes, Turcomans, chiites, chrétiens...). Des dizaines de milliers d'habitants ont fui les djihadistes, notamment la plupart des milliers de chrétiens confrontés à un ultimatum de l'EI en juillet 2014 : se convertir à l'islam, payer une taxe spéciale ou quitter la ville sous peine d'être exécutés. Sa population actuelle est estimée à près d'un million et demi d'habitants, surtout...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant