Moscovici signe un chèque de 31,4 milliards d'euros au FMI

le
0
Parmi les grands pays, les États-Unis et le Canada sont les seuls à avoir refusé de participer à ce nouveau renforcement des moyens du FMI.

De notre correspondant à Tokyo

Un ministre des Finances français adressant un chèque de 31,4 milliards d'euros à l'un de ses prédécesseurs (ou plus précisément) l'une, à Bercy: tel est le spectacle insolite auquel on pourra assister dans les prochaines heures, à l'Hôtel Impérial de Tokyo, l'un des plus somptueux de la capitale nipponne. Pierre Moscovici signera officiellement avec Christine Lagarde, l'accord bilatéral conclu entre la France et le Fonds monétaire international, pour permettre à ce dernier de porter secours à la zone euro.

La France sera l'un des premiers contributeurs, avec le Japon, à concrétiser la promesse qui avait été faite officiellement dans le cadre du G20 en juin dernier au Mexique. La contribution française est parmi les plus importantes, après celle du Japon (60 milliards de dollars), Allemagne (41,5 milliards d'euros) et la Chine (43 milliards de dollars). Curieusement le FMI, qui va ainsi construire «un mur anti-incendie» ( fire wal

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant