Moscovici scandalisé par la hausse de salaire des dirigeants de Dexia

le
0

À la demande de la France et de la Belgique, la banque belge en cours de demantèlement va réexaminer l'augmentation des salaires de ses dirigeants.

Des augmentations de salaire qui ne passent pas. Selon le Journal du dimanche du 19 janvier, trois dirigeants de Dexia, le directeur financier Pierre Vergnes, le responsable des risques Marc Brugière et le secrétaire général Johan Bohets, ont vu leur rémunération passer au 1er janvier de 340.000 euros à 450.000 euros. Ces augmentations de 30% seraient justifiées par leur nomination au comité de direction de la banque, en cours de démantèlement. «Les décisions prises par le conseil d'administration et annoncées le 13 décembre 2013 sont en ligne avec les pratiques de marché et conformes aux législations en vigueur», a justifié l'établissement.

Pourtant, en France et en Belgique, l'annonce a fait l'effet d'une bombe. Au cours de la crise financière, les deux États ont en effet injecté des milliards d'euro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant