Moscovici pressenti à Bruxelles : «J'ai ce destin d'Européen en moi »

le
60
Moscovici pressenti à Bruxelles : «J'ai ce destin d'Européen en moi »
Moscovici pressenti à Bruxelles : «J'ai ce destin d'Européen en moi »

Remplacé au ministère de l'Économie et des Finances par le duo Montebourg-Sapin, Pierre Moscovici est pressenti pour être nommé par François Hollande au poste de commissaire européen. Interrogé ce lundi matin par Patrick Cohen sur France Inter, celui qui fut aussi député européen entre 1994 et 1997, puis entre 2004 et 2007, ne l'a pas nié, rappelant que ce projet ne datait pas d'hier.

«C'est un engagement, un projet de longue date entre nous (NLDR entre François hollande et lui-même). J'ai échangé sur ce point de manière claire, a souligné Pierre Moscovi. Et je crois que ça se produira... c'est le prolongement de ma vie, j'ai ce destin d'Européen* en moi.» Et d'ajouter : «Le Président dira qui cela doit être le moment voulu, il sait ce qu'il a à faire...»

L'ancien ministre a en tout cas le soutien de celle qui partage sa vie. Marie-Charline Pacquot n'a pas hésité à tweeter, ce lundi matin, sur le «destin bruxellois» de son compagnon.

Le Destin bruxellois ! "@leLab_E1: Pierre Moscovici : Commissaire européen, c'est son "destin" http://t.co/myxba4Ye5S?? Marie-Charline (@McPacquot) April 14, 2014

Elisabeth Guigou candidate à deux postes

La prochaine Commission européenne prendra ses fonctions à l'automne 2014. Et François Hollande pourrait annoncer le nom du futur commissaire français après les élections européennes du 25 mai.

Pierre Moscovici n'est pas le seul à briguer ce poste à Bruxelles. La présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, Elisabeth Guigou (PS), avait réaffirmé mardi qu'elle restait candidate, en dépit des ambitions affichées par l'ex-ministre de l'Economie depuis son départ du gouvernement. «Je serai candidate jusqu'au moment où le président (de la République) fera connaître sa décision», a affirmé Mme Guigou devant l'Association des journalistes parlementaires.

L'ancienne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gyere le mardi 15 avr 2014 à 11:55

    posthit je pensais que ces m'sieudames ne se reproduisaient pas, mais j'ai l'impression que je me suis planté!!

  • md24750 le mardi 15 avr 2014 à 11:50

    "c'est TON DESSSTIN" comme le chantaient les Inconnus. Allez ! joyeuses pâques crâne d'oeuf....et tête bien vide.

  • pbenard6 le mardi 15 avr 2014 à 10:51

    c'est pas une tête de poisson, c'est une tête d'oeuf

  • posthit le mardi 15 avr 2014 à 10:35

    on peut le caser là bas , on a récupéré Désir ... punaise il y en a des tâches chez nous !

  • mipolod le mardi 15 avr 2014 à 10:20

    ....Mais l'Europe ne mettra pas ce destin en lui.....du moins je l'espère mais je crains le pire !

  • muck12 le mardi 15 avr 2014 à 10:15

    bon a rien

  • SuRaCtA le mardi 15 avr 2014 à 09:25

    Moscovici se prend pour Matt Damon et veut nous faire une suite à la trilogie nommée : l'ECHEC dans le peau ! ;o)

  • M2766070 le mardi 15 avr 2014 à 08:31

    marcsim , oui les bulletins blancs sont comme les chèques en blanc, on signe, et on ne connait pas pour combien!!!

  • ttini le mardi 15 avr 2014 à 08:30

    quel calvaire tous ces kons

  • marcsim5 le mardi 15 avr 2014 à 08:27

    Depuis le 1er avril 2014, le vote blanc est comptabilisé (loi du 21 février 2014) : " Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. Ils n'entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins. Une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc. ".....A cet égard, les prochaines élections européennes seront une première.....