Moscovici : «La taxe à 75% n'a pas provoqué d'exil fiscal»

le
0
INTERVIEW - Le ministre de l'Économie estime que «tailler à la hache dans les dépenses publiques crée des résistances qui font rater la cible».

LE FIGARO.- Vous revenez de Chine. Quelle est la perception de la France chez nos partenaires?

Pierre MOSCOVICI. - J'ai constaté auprès de tous mes interlocuteurs chinois une très grande attention à notre situation économique et, plus largement, à celle de la zone euro. Lors de mon entretien avec M. Li Keqiang, le futur premier ministre, que j'étais le premier ministre européen des Finances à rencontrer, j'ai entendu un message de confiance, mais également l'attente des résultats concrets de nos actions. Je les ai invités à mesurer pleinement les atouts de la France et à investir dans notre économie.

Le gouvernement a tenu ce jeudi un séminaire sur les investissements. Comment les stimuler alors que les caisses de l'État sont vides?

La priorité d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant