Moscovici-La Grèce montre des signes de progrès, quelques réserves

le
1

ATHENES, 3 novembre (Reuters) - Le commissaire européen aux Affaires économiques a déclaré mercredi que la Grèce montrait des signes de progrès en matière de réformes, tout en ajoutant qu'il restait "trois ou quatre" problèmes à régler dans les discussions avec Athènes. Pierre Moscovici, en visite en Grèce, n'a pas identifié ces problèmes, mais il est de notoriété publique que la Grèce et ses créanciers s'opposent sur le traitement les créances douteuses des banques et les moyens de trouver de nouvelles ressources. Les représentants des institutions européennes et du Fonds monétaire international devront se prononcer sur la mise en oeuvre de ces réformes avant qu'Athènes puisse recevoir une enveloppe de trois milliards d'euros, dans le cadre d'une première tranche d'aide de 26 milliards d'euros de son nouveau plan de sauvetage, qui représente 86 milliards d'euros au total. Je peux confirmer que trois ou quatre questions sont encore sur la table", a dit Pierre Moscovici à l'issue de négociations avec le ministre des Finances grec Euclid Tsakalotos. "Nous sommes convaincu que dans l'esprit de recherche d'un compromis, la réunion de l'Eurogroupe lundi sera un succès", a-t-il ajouté, en référence à la réunion des ministres des Finances de la zone qui décidera si la Grèce a respecté les conditions fixées. Les représentants des créanciers de la Grèce (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) ont entamé mardi une visite de deux ou trois jours à Athènes pour s'informer du rythme des réformes. Le Parlement grec a approuvé en octobre un ensemble hétéroclite de réformes censé favoriser le déblocage de l'aide internationale promise au cours de l'été et l'ouverture de négociations sur un allègement de la dette. ID:nL8N12G4EJ (Renee Maltezou et Lefteris Papadimas, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mardi 3 nov 2015 à 22:27

    Il faudrait savoir ce qu'il veut ce Mosco ... il y a 8 jours, il était menaçant !!! De la constance SVP comme pour notre Hollande made in France qui ne cesse ne nous distribuer ses états d'âme, ses incohérences, cad un vrai "boxon" comme l'on disait dans ma jeunesse !!!

Partenaires Taux