Moscovici-La Grèce doit rester dans l'euro aux conditions fixées

le
0

BRUXELLES, 18 mars (Reuters) - La Grèce doit rester dans la zone euro, mais seulement aux conditions décidées par les ministres des Finances de la zone euro le mois dernier, quand Athènes a demandé une extension de son plan de sauvetage en échange de réformes, a déclaré mercredi le commissaire européen à l'Economie, Pierre Moscovici. La Grèce n'a pas vraiment progressé sur la mise en oeuvre des réformes depuis l'accord de fin février avec l'Eurogroupe. Les responsables de la zone euro souhaitent qu'Athènes accélère, dans la mesure où le pays risque d'être à court de fonds d'ici la fin du mois. "L'Union européenne dans son ensemble veut que la Grèce soit dans la zone euro. Nous y sommes fermement attachés. Je suis convaincu qu'une sortie de la Grèce serait plus qu'un dégât important pour la zone euro (...) principalement d'un point de vue politique", a déclaré le Français lors d'une conférence de presse. "Bien sûr, nous devons faire cela en réunissant les conditions qui soient acceptables pour les deux parties. Elles sont inscrites dans les engagements pris le 20 février à l'Eurogroupe. C'est notre feuille de route commune et elle doit être remplie. La Grèce doit rester dans la zone euro (...), mais à ces conditions-là", a déclaré Pierre Moscovici. (Jan Strupczewski; Danielle Rouquié pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant