Moscovici : «La gauche a fait sa mue» au sujet de la dette

le
0
INTERVIEW - Le ministre des Finances se montre raisonnablement optimiste après le sommet européen.

À l'ouverture d'une semaine cruciale, marquée par l'audit de la Cour des comptes sur la situation de la France, le discours de politique générale du premier ministre et la présentation du collectif budgétaire pour 2012, Pierre Moscovici, ministre de l'Économie et des Finances, assure que la France tiendra tous ses engagements européens.

LE FIGARO. - Les marchés ont salué les conclusions du sommet de l'Union européenne. La zone euro est-elle sauvée?

Pierre MOSCOVICI. - Pour la première fois depuis longtemps, nous pouvons être optimistes, même si nous avons encore beaucoup de travail à accomplir, notamment lors de l'Eurogroupe du 9 juillet. Mais quelque chose d'important s'est produit. D'abord, nous avons obtenu un accord global, posant, conformément aux souhaits de François Hollande, les bases d'une croissance à long terme. Cela grâce notamment aux 120 milliards d'euros - soit 1% du PIB européen - qui ont été débloqués pour financer de grands projets d'infrast

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant