Moscovici évoque des "sanctions zéro" pour l'Espagne et le Portugal

le
3
    PARIS, 13 juillet (Reuters) - L'Espagne et le Portugal, 
visés par une procédure de sanctions de l'Union européenne pour 
déficits excessifs, peuvent échapper à ce traitement s'ils 
fournissent des garanties budgétaires, a déclaré mercredi Pierre 
Moscovici. 
    "Il est possible que ces sanctions soient égales à zéro 
(...) à condition que le gouvernement espagnol et le 
gouvernement portugais nous fournissent les réponses que nous 
attendons sur comment ils vont réduire les déficits", a dit sur 
Europe 1 le commissaire européen aux Affaires économiques et 
financières. 
    "C'est davantage d'un processus d'incitation à réduire les 
déficits que d'un processus de punition qu'il s'agit", a-t-il 
expliqué. 
    "Je n'ai jamais été partisan de l'austérité. Je ne crois pas 
que les règles soient faites pour punir, je ne pense pas que les 
sanctions soient la réponse qui convient en tout", a-t-il 
plaidé. 
    "Je souhaite que nous soyons capables d'aller vers des 
sanctions zéro dès lors que l'Espagne et le Portugal nous 
donnent des bonnes garanties", a souligné Pierre Moscovici. 
 
 (Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4098497 il y a 11 mois

    Comme à l'éducation nationale, on ne redouble pas: on continue...

  • jyth01 il y a 11 mois

    pipeau socialiste...et a quand les sanctions contre la France?

  • M4709037 il y a 11 mois

    toujours le même langage : trichez, vous ne serez pas punis car vous ferez de nouvelles promesses, peu importe que vous les teniez ou non. Voir le cas de la France.

Partenaires Taux