Moscovici confie son amertume contre DSK

le
0
VIDÉO - Sur Public Sénat , le directeur de campagne de François Hollande confie avoir été «blessé» par le lâchage de son mentor, en 2008, avant le congrès de Reims du PS.

C'était en 2008, une année de coups bas et de déchirures au sein du Parti socialiste. Le dernier week-end d'août, à moins de trois mois du congrès de Reims qui doit aboutir à la désignation d'un nouveau premier secrétaire, les socialistes se retrouvent comme chaque année à La Rochelle. Candidat à la direction du parti, Pierre Moscovici est alors lâché en rase campagne par les strauss-kahniens, Jean-Christophe Camabadélis en tête, qui choisissent de se rapprocher de Marine Aubry et Laurent Fabius. Un choc pour celui qui avait fait de Dominique-Strauss Kahn son mentor et qui le tient comme personnellement responsable de cet abandon.

Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. DSK a été mis hors-jeu, Pierre Moscovici dirige la campagne de François Hollande et peut revenir plus librement sur cet épisode. «Ce qui m'a blessé c'est mon rapport avec Dominique Strauss-Kahn, a-t-il expliqué sur Public Sénat. Un rapport de mentor. Lui m'a connu comme le 'petit Pierre',

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant