Moscou viole un embargo européen pour livrer du kérosène à Damas-sces

le
2
    LONDRES, 22 novembre (Reuters) - Des navires-citernes russes 
ont introduit du kérosène en Syrie en passant par les eaux 
territoriales européennes en dépit de l'instauration de 
sanctions européennes visant Damas, a-t-on appris mardi de 
sources informées. 
    Au moins deux navires battant pavillon russe ont effectué 
ces livraisons en passant par Chypre, a dit l'une de ces sources 
qui précise que les acheminements ont considérablement augmenté 
en octobre. 
    Une autre source indique que les navires ont fait escale 
dans des ports chypriotes et grecs avant de gagner la Syrie. 
    Le ministère russe de la Défense a réagi à ces informations 
en déclarant que les sanctions européennes ne pouvaient 
s'appliquer aux approvisionnements destinés à l'aviation russe 
présente en Syrie. 
    Le gouvernement grec des Affaires étrangères a de son côté 
renvoyé Reuters sur le ministère des Affaires maritimes qui 
n'était pas immédiatement disponible. 
    Nicosie indique de son côté n'avoir donné aucune 
autorisation permettant à un navire russe transportant du 
kérosène de faire escale à Chypre. 
    Un texte européen adopté il y a deux ans interdit les 
livraisons à la Syrie de kérosène en provenance de l'Union 
européenne, que le carburant soit ou non originaires du bloc. 
 
 (Guy Faulconbridge et Jonathan Saul, avec Michele Kambas et 
Renee Maltezou à Athènes et Maria Tsvetkova à Moscou , Nicolas 
Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a une semaine

    Les sanctions contre la Russie sont un ineptie qui ne fait du tort qu'à l'UE et aux paysans français. C'est l'Otan qui fomente les crises partout et comme nous sommes aux ordres de Washington, nous nous exécutons. Poutine a bin raison de passer au-dessus de ces gui gnoles qui nous gouvernent.

  • peponet il y a une semaine

    Alors qu'elles sanctions? Que valent faire l ONU? Quelles dispositions de la part de l OTAN?