Moscou veut des garanties de l'Onu pour de nouvelles pauses à Alep

le
1
    MOSCOU, 12 novembre (Reuters) - Le ministère russe de la 
Défense a déclaré samedi avoir besoin de la confirmation par la 
mission de l'Onu en Syrie de sa capacité à livrer une aide 
humanitaire à Alep avant de pouvoir accepter de nouvelles pauses 
dans les combats dans cette ville. 
    Moscou affirme que les précédentes trêves sur le terrain, 
destinées à permettre la livraison d'une aide humanitaire et 
l'évacuation des blessés et des civils, n'ont rien donné parce 
que les insurgés ont ouvert le feu sur quiconque tentait de 
partir des quartiers sous leur contrôle. 
    Les rebelles contestent cette vision des faits et assurent 
que c'est l'armée syrienne et ses supplétifs qui ont fait 
capoter les pauses humanitaires. 
    "Le ministère russe de la Défense sera prêt à envisager de 
nouvelles 'pauses humanitaires', à tout moment, dès que les 
représentants de la mission de l'Onu en Syrie confirmeront 
officiellement qu'ils sont prêts et peuvent livrer une aide 
humanitaire à la partie est d'Alep et qu'ils peuvent évacuer les 
blessés et les civils malades", a déclaré le général Igor 
Konachenkov, du ministère de la Défense. 
 
 (Andrew Osborn; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a un mois

    Les Russes ont compris qu'ils ne peuvent plus faire confiance à l'ONU ni aux USA.