Moscou va encore intensifier sa présence militaire en Syrie-Otan

le
0
 (actualisé avec précisions) 
    BRUXELLES, 19 octobre (Reuters) - Un porte-avions russe et 
son escadre croisent au large des côtes norvégiennes, sans doute 
pour aller renforcer de dispositif déjà déployé au large de la 
Syrie, a-t-on appris mercredi de source diplomatique au sein de 
l'Otan. 
    La flotte russe est passée mercredi devant la ville 
norvégienne de Bergen, a ajouté le diplomate. Selon des médias 
russes, les navires devraient s'engager dans la Manche puis 
emprunter le détroit de Gibraltar pour entrer en Méditerranée 
avant de rejoindre la Syrie où la Russie dispose d'une base 
militaire à Tartous. 
    "Ils déploient l'intégralité de la flotte du Nord et la 
majorité de la flotte de la Baltique", a dit le diplomate qui 
s'exprimait sous le sceau de l'anonymat, ajoutant que cette 
démonstration de force était la plus importante depuis la fin de 
la guerre froide. 
    "Dans deux semaines, nous allons voir une intensification 
des attaques aériennes à Alep", a-t-il estimé. 
    L'armée norvégienne a publié des photos prises lundi. Citant 
le chef des services de renseignement norvégiens, le journal A 
indique que ce déploiement "jouera sans doute un rôle dans la 
bataille d'Alep". 
    En Russie, on assure qu'il vise à éradiquer l'organisation 
Etat islamique en Syrie, mais le diplomate de l'Otan dit douter 
de cet objectif qui n'a jamais été une priorité pour Moscou. 
    Il estime au contraire que le renforcement de la puissance 
de feu russe vise avant tout Alep, dernière grande ville 
syrienne partiellement contrôlée par l'opposition, dont la 
reprise par les forces fidèles au président Bachar al Assad 
permettrait à Vladimir Poutine d'amorcer un désengagement 
militaire. 
 
 (Robin Emmott,; Nicolas Delame pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant