Moscou : toujours pas de sortie en vue pour Snowden

le
0
Moscou : toujours pas de sortie en vue pour Snowden
Moscou : toujours pas de sortie en vue pour Snowden

Il est peu probable qu'Edward Snowden sorte mercredi de la zone de transit de l'aéroport Cheremetievo, à Moscou, où il est confiné depuis un mois. L'avocat russe de l'ex-consultant du renseignement américain a démenti en milieu d'après-midi la sortie prochaine de l'Américain qu'annonçaient des agences de presse russes. «La question n'est pas réglée pour l'instant», a déclaré Me Anatoli Koutcherena, un proche du Kremlin. «Il est là, il vit ici. Il est dans la zone de transit», a poursuivi l'avocat. Les Etats-Unis, eux, ont demandé des «éclaircissements».

Selon lui, l'Américain n'a pas reçu encore le document lui permettant de sortir de l'aéroport dans l'attente d'une décision sur sa demande d'asile. Plusieurs sources citées par les agences russes avaient affirmé précédemment que Me Koutcherena se rendait justement mercredi à l'aéroport pour lui remettre cette attestation.

L'Américain souhaite «trouver un travail en Russie»

L'avocat a cependant indiqué espérer que la situation allait être réglée «dans les prochains jours», affirmant que ces délais étaient liés à la «bureaucratie russe». Selon lui, Edward Snowden compte rester en Russie par la suite. «Ses plans pour l'avenir : trouver un travail en Russie, et selon les possibilités, voyager et bâtir sa vie», a-t-il dit en précisant : «Il n'a pas beaucoup d'argent mais c'est suffisant pour le début».

Faute de pouvoir rejoindre un des pays d'Amérique latine qui s'étaient déclaré prêts à lui accorder l'asile, l'Américain a officiellement demandé la semaine dernière un asile provisoire à la Russie. Son avocat, Me Koutcherena, avait alors expliqué que le Service des migrations devait lui fournir dans les sept jours suivant le dépôt de sa demande une attestation selon laquelle son dossier était recevable. Ce certificat lui donne le droit de se déplacer en Russie.

Washington demande des «éclaircissements»

Les États-Unis ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant