Moscou se défend de bombarder des civils en Syrie

le
0
    MOSCOU, 27 décembre (Reuters) - L'aviation russe n'a jamais 
bombardé de civils depuis le début de sa campagne de frappes en 
Syrie il y a près de trois mois, a déclaré le chef d'état-major 
de l'armée de l'air dans une interview donnée à la chaîne 
télévisée Rossiya 24. 
    L'ONG Amnesty International a accusé cette semaine la Russie 
d'avoir massivement bombardé des zones habitées et a même parlé 
de possibles crimes de guerre, ce dont s'est défendu Moscou. 
(voir  ID:nL8N14C31T ) 
    "Les forces militaires n'ont jamais touché de cible civile", 
a affirmé le général Viktor Bondarev. 
    Les pilotes russes, qui sont selon lui parfaitement 
entraînés,  "n'ont jamais manqué leur cible et n'ont jamais 
touché (...) des lieux jugés sensibles, comme des écoles, des 
hôpitaux ou des mosquées", a-t-il ajouté. 
    La Russie a commencé ses frappes en Syrie le 30 septembre 
dernier dans le but, d'après le Kremlin, d'aider le gouvernement 
de Bachar al Assad à lutter contre des groupes rebelles, parmi 
lesquels l'organisation djihadiste Etat islamique (EI). 
 
 (Polina Devitt; Simon Carraud pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant