Moscou s'indigne de "sales fuites" sur le sort d'Assad

le
2
    MOSCOU, 1er avril (Reuters) - Le ministre russe des Affaires 
étrangères a démenti vendredi l'information diffusée la veille 
par le quotidien arabophone Al Hayat faisant état d'un accord 
entre Moscou et Washington sur le sort du président syrien 
Bachar al Assad. 
    "Nos partenaires américains ne peuvent pas remettre 
publiquement en cause ce principe (...) en vertu duquel le 
peuple syrien est seul à même de décider de l'avenir de la 
Syrie", a déclaré Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de 
presse.  
    "A travers ces sales fuites qui déforment la réalité, on 
voit évidemment l'incapacité de Washington à contraindre 
certains de ses alliés dans la région et en Europe (...) à 
reconnaître au peuple syrien le droit souverain de décider de 
son destin et de choisir son dirigeant", a-t-il ajouté.  
    Selon l'article d'Al Hayat, le secrétaire d'Etat américain 
John Kerry a informé plusieurs pays arabes que la Russie et les 
Etats-Unis avaient conclu un accord de principe prévoyant le 
départ d'Assad à l'étranger dans le cadre du processus de paix.  
     
      
 
 (Dmitry Solovyov, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 8 mois

    Les USA tentent de faire capoter les négociations : ils veulent mettre la main sur le pétrole syrien. Avec Poutine, ils ne gagneront pasbouchet1 : vous parlez pour Assad? Ce n'est pas lui qui mérite le TPI mais tous ceux qui lui font endosser des crimes qu'il n'a pas commis, comme le fameux gazage qui est un coup monté par les islamistes et la Turquie.

  • bouchet1 il y a 8 mois

    à l'étranger. et le TPI (assassi nat en grand nombre) c'est fait pour quoi?