Moscou restreint la liberté de manifester

le
0
Ce tour de vis législatif intervient alors que la mobilisation anti-Poutine se poursuit.

Manifester en Russie sans une autorisation officielle - délivrée au compte-gouttes - pourra coûter très cher aux contrevenants: jusqu'à 300.000 roubles (7286 euros), soit onze fois le salaire moyen. La Douma examinait mardi, en dernière lecture, un texte visant à réprimer les manifestations «non autorisées», juste à temps pour l'appliquer lors du prochain rassemblement anti-Poutine, prévu le 12 juin. Une vingtaine de personnes qui s'étaient réunies devant le Parlement pour l'occasion ont été arrêtées. Pour la première fois dans l'histoire récente de la Douma - cette institution croupion du pouvoir exécutif -, les députés de l'opposition ont déposé plus de 350 amendements visant à ralentir l'examen du texte. Ce dernier est «contraire à notre Constitution qui, justement, donne le droit aux citoyens russes de se rassembler librement et pacifiquement», a dénoncé le leader de Russie juste, Guennadi Goudkov. À l'inverse, les députés de Russie unie, majori

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant