Moscou réclame 1,163 md à Paris pour le contrat Mistral

le , mis à jour à 15:37
6

* La proposition française sur le remboursement rejetée par Moscou * La Russie refuse que les Mistral soient vendus à un autre pays * Paris parle de discussions "à l'amiable" (Actualisé avec confirmation de la somme réclamée par Moscou) par Gleb Stolyarov et Marine Pennetier MOSCOU/PARIS, 15 mai (Reuters) - La Russie réclame 1,163 milliard d'euros d'indemnisation à la France pour l'annulation du contrat portant sur la livraison de deux porte-hélicoptères Mistral, a-t-on appris vendredi de source russe au fait des négociations. Moscou s'oppose en outre "pour le moment" à ce que les deux navires soient revendus à un pays tiers pour des questions de "sécurité nationale", ont déclaré vendredi d'autres responsables russes. Le journal russe Kommersant a été le premier à rapporter vendredi, en citant des sources militaires russes, que Moscou avait refusé la proposition française d'un remboursement de 785 millions d'euros, conditionnée au feu vert de la Russie à la revente des Mistral à un pays tiers, et réclamait 1,163 milliard d'euros d'indemnisation. Le responsable russe interrogé par Reuters a confirmé ces chiffres. "La somme de 1,163 milliard d'euros est légèrement en-dessous de la valeur du contrat", a-t-il précisé sous le sceau de l'anonymat. Conclue en 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la vente à la Russie de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) est estimée à 1,2 milliard d'euros. Interrogé lui aussi sur des informations du Kommersant, le porte-parole du Kremlin a assuré qu'il ne s'agissait pas d'un sujet de désaccord majeur entre les deux pays. "Le principe est le suivant: soit les bateaux, soit l'argent", a résumé Dmitri Peskov, ajoutant que Vladimir Poutine et François Hollande s'étaient entendus sur ce point lors d'un entretien le mois dernier en Arménie. Il n'a pas souhaité commenter directement les informations de Kommersant, selon lequel Paris souhaite en outre que la revente ait lieu avant le remboursement. "DISCUSSIONS À L'AMIABLE" SELON PARIS Un haut responsable du ministère russe de la Défense a en revanche confirmé que la Russie s'opposait, en l'état, à ce que les navires soient revendus. "Les deux porte-hélicoptères Mistral ont été construits pour la marine russe, pour nos hélicoptères, nos systèmes de contrôle, notre infrastructure. Ces bateaux ne peuvent en aucune circonstance être cédés à un pays tiers pour le moment, c'est une question de sécurité nationale", a insisté Iouri Iakoubov, cité par l'agence de presse Interfax. De source française, on indique que "des discussions à l'amiable sont en cours sur les conditions et l'avenir du contrat" sans donner plus de précisions sur leur avancement. La livraison du Vladivostok, le premier des deux BPC construits à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), a été suspendue pour une durée indéterminée par la France l'an dernier en raison du rôle de Moscou dans la crise ukrainienne. Le deuxième BPC, baptisé Sébastopol, du nom de la ville de Crimée où est basée la flotte russe de la mer Noire, devait quant à lui être livré fin 2015 à la Russie. Le contrat Mistral, qui empoisonne les relations entre les deux pays depuis des mois, se trouve depuis plusieurs semaines entre les mains des avocats qui tentent de trouver une solution acceptable par les deux parties. Mi-avril, Vladimir Poutine avait fait savoir que la Russie entendait être remboursée des sommes déjà versées dans le cadre de ce contrat, tout en précisant qu'elle n'imposerait pas de pénalités à la France. (Avec Darya Korsunskaya, Gabriela Baczynska, Alexandar Vasovic à Moscou et Julien Ponthus à Paris, édité par Tangi Salaün et Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le vendredi 15 mai 2015 à 17:46

    Que du bénef pour les russes. Indemnisation égale à la valeur d'achat, plans et savoir-faire chez eux depuis longtemps, blocage d'une revente de toute façon au rabais. Merci nos politiciens de troisième division, des gamins à côté d'un Poutine.

  • charleco le vendredi 15 mai 2015 à 16:58

    Heureusement que Poutine garde la tête froide. On veut le faire passer pour ce qu'il n'est pas. Qu'on livre le Mistral et que l'affaire soit close. C'est simple! Et crotte aux USA!

  • dotcom1 le vendredi 15 mai 2015 à 15:39

    Vivement qu'on se débarrasse de ce poutine

  • M940878 le vendredi 15 mai 2015 à 15:36

    Toutmou 1er va devoir rendre des comptes un jour ou l'autre

  • M940878 le vendredi 15 mai 2015 à 15:32

    excellent !

  • JODHY le vendredi 15 mai 2015 à 15:29

    et c'est qui qui va casquer ???