Moscou pourrait élargir sa riposte aux sanctions

le
1

MOSCOU, 11 septembre (Reuters) - La Russie pourrait limiter les importations de voitures d'occasion et d'autres biens de consommation en représailles aux sanctions décrétées à son encontre par les Etats-Unis et l'Union européenne en raison de la crise en Ukraine, a déclaré jeudi un responsable du Kremlin. La Russie a suspendu en août ses importations de produits agricoles en provenance de l'Union européenne, des Etats-Unis, du Canada, de la Norvège et de l'Australie en riposte aux sanctions déjà décrétées par les pays occidentaux. L'Union européenne a décidé de nouvelles sanctions qui entreront en vigueur vendredi. "Il y a un certain nombre de produits non-agricoles où nos partenaires, essentiellement européens, sont plus dépendants de la Russie que la Russie d'eux", a déclaré Andreï Beloussov, conseiller économique de la présidence russe, cité par l'agence de presse RIA. "Cela concerne par exemple (des limitations sur) les importations de voitures, principalement les voitures d'occasion, et de certains biens de consommation, pas tous, mais certains produits textiles", a-t-il ajouté. Andreï Beloussov a cependant exprimé l'espoir que la Russie ne serait pas contrainte à agir ainsi. "Mais j'espère que le bon sens l'emportera et que nous n'aurons pas à prendre ces mesures", a-t-il dit. (Alexei Anishchuk, avec Polina Devitt; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1310580 le jeudi 11 sept 2014 à 15:59

    ce n'est pas grave les américains vont nous soutenir et nous aider !