Moscou, Pékin ont offert un soutien économique à la Grèce

le
0

ATHENES, 10 février (Reuters) - La Russie et la Chine ont proposé un soutien économique à la Grèce bien qu'Athènes ne le leur ait pas demandé, a déclaré mardi le vice-ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Chountis. "Il y a eu des propositions, je dirais des offres, de soutien économique de la part de la Russie juste après les élections (du 25 janvier), de même que de la part de la Chine, en ce qui concerne une aide, des possibilités d'investissement", a dit à la radio Nikos Chountis, qui détient le portefeuille des Affaires européennes. "Nous n'avons pas demandé (ce soutien). Il est sur la table, nous en discutons", a-t-il ajouté. Le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Kotzias, doit se rendre en Russie mercredi. Son collègue de la Défense, Panos Kammenos, a déclaré mardi que son pays, s'il ne parvient pas à trouver un accord sur l'aménagement de sa dette avec ses partenaires européens, pourrait solliciter de l'aide ailleurs. "Nous voulons un accord. Mais s'il n'y a pas d'accord -espérons qu'il y en aura un - et si nous voyons que l'Allemagne demeure intransigeante et veut faire exploser l'Europe, alors nous devrons recourir à un plan B", a expliqué Panos Kammenos. "Cela pourrait être les Etats-Unis au mieux, cela pourrait être la Russie, cela pourrait être la Chine ou d'autres pays", a-t-il ajouté. (Karolina Tagaris, Pierre Sérisier et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux