Moscou pas convaincue par les USA sur le traité de 1987 sur les armes

le
0

MOSCOU, 11 septembre (Reuters) - La Russie a exprimé jeudi son mécontentement à l'issue de discussions avec les Etats-Unis sur le respect par les deux pays du traité sur les forces nucléaires de portée intermédiaire datant de 1987. La Russie et les Etats-Unis se sont mutuellement reprochés de violer ce traité en vertu duquel les deux pays ont éliminé des missiles balistiques et de croisière, conventionnels et nucléaires, d'une portée comprise entre 500 et 5.500 km. Moscou considère l'usage par les Etats-Unis de drones armés comme une violation du traité. Washington reproche de son côté à la Russie d'avoir effectué des tests d'un missile balistique interdit par l'accord. "Nous ne sommes pas satisfaits de leurs réponses", a déclaré le représentant de la Russie dans ces discussions, Mikhaïl Oulianov, responsable de la non-prolifération et du contrôle des armements au sein du ministère russe des Affaires étrangères. "Nous aurions aimé que nos collègues américains expriment leurs inquiétudes de manière plus claire et plus compréhensible, pas de manière générale mais concrètement", a-t-il ajouté, cité par l'agence russe Itar-Tass. Les Américains n'ont pas de commentaires à formuler, a déclaré un porte-parole de l'ambassade des Etats-Unis à Moscou. Mikhaïl Oulianov a déclaré qu'aucune autre rencontre n'était prévue pour l'instant mais que le dialogue pouvait se poursuivre par d'autres canaux. Il a déclaré que la Russie avait exprimé ses propres inquiétudes au sujet de tests de lanceurs au sol que les Etats-Unis prévoient d'effectuer l'an prochain en Roumanie puis en 2018 en Pologne. (Thomas Grove; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant