Moscou ne veut pas de "conditions" à la lutte contre l'EI

le
1

Après les attentats de Paris, il est "inacceptable" d'exiger le départ du président syrien Bachar al-Assad comme "condition préalable à toute union contre le terrorisme", a déclaré mercredi 18 novembre 2015 le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov. Durée: 00:53

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3039634 le mercredi 18 nov 2015 à 16:33

    Pour ma part, je n'ai toujours pas compris pourquoi nous n'avons pas livré les deux "Mistrals" à la Russie, l'un de nos plus proches alliés. Merci en tous cas à la Russie, pour son soutien.