Moscou juge inutile le bouclier antimissile américain en Europe

le
0

(Actualisé avec détails) MOSCOU, 14 août (Reuters) - La Russie estime que les Etats-Unis n'ont plus aucune raison de défendre le déploiement d'un bouclier antimissile en Europe après la conclusion le mois dernier d'un accord sur le programme nucléaire iranien, a déclaré vendredi le vice-Premier ministre russe, Sergueï Riabkov. Moscou s'oppose de longue date à ce projet américain, qu'il perçoit comme une menace, et a promis de prendre des mesures de représailles s'il est mené à bien. Washington assure de son côté que ce bouclier est utile dans la défense contre les "Etats voyous", comme l'Iran, et n'est en aucun cas dirigé contre la Russie. Depuis la conclusion le 14 juillet dernier d'un accord qui prévoit d'encadrer les activités nucléaire iraniennes en échange d'une levée progressive des sanctions imposées à Téhéran, la Russie a répété son opposition aux ambitions américaines. "Nous ne voyons aucune raison de poursuivre ce projet, a fortiori à un rythme aussi accéléré", a déclaré Sergueï Riabkov à des journalistes. La semaine dernière, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a accusé Barack Obama de "ne pas avoir dit la vérité" en 2009 -- le président américain avait alors expliqué que le bouclier était nécessaire tant que l'Iran représentait une menace. Le sujet risque d'entraîner un nouveau raidissement dans les relations entre la Russie et les Etats-Unis, qui se sont déjà dégradées l'année dernière à la suite de la crise en Ukraine. (Gabriela Baczynska; Marc Angrand et Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant