Moscou juge insultantes les accusations de cyberattaque aux USA

le
1
    MOSCOU, 1er août (Reuters) - Les autorités russes ont 
déclaré lundi que les accusations américaines sur une 
implication de Moscou dans le piratage des serveurs 
électroniques du Parti démocrate étaient "insultantes" et 
qu'elles visaient à dissimuler une manipulation électorale 
orchestrée aux Etats-Unis. 
    Hillary Clinton, candidate démocrate à la Maison blanche, a 
accusé dimanche les services de renseignements russes de la 
cyberattaque qui a récemment visé le Comité national démocrate 
(DNC). Ce piratage a abouti à la fuite de plus de 19.000 
courriels suggérant que la direction du parti avait pris fait et 
cause pour l'ex-secrétaire d'Etat face à Bernie Sanders lors de 
la primaire.   
    "Les déclarations de Mme Clinton relèvent du genre 
rhétorique pré-électoral et ne contiennent rien de tangible", a 
commenté lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, 
accusant les Américains de "tenter de camoufler leurs propres 
manigances en diabolisant la Russie". 
    Cité par l'agence de presse russe Interfax, le ministère des 
Affaires étrangères a déclaré pour sa part que les accusations 
américaines étaient insultantes et indignes. Il a relevé en 
outre qu'elles n'avaient pas été communiquées à Moscou par des 
canaux officiels. 
 
 (Andrew Osborn et Dmitry Solovyov; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8614773 il y a 4 mois

    les mangeurs de burgeurs,toujours dans les embrouilles !