Moscou inquiet d'un regain de violences au Haut-Karabagh

le
0

MOSCOU, 2 août (Reuters) - Les autorités russes ont exprimé de l'inquiétude samedi face au regain de tension observé dans la région du Haut-Karabagh, enclave séparatiste arménienne située en Azerbaïdjan. Dix personnes au moins ont été tuées cette semaine dans des accrochages entre l'armée gouvernementale et les forces séparatistes arméniennes. "Nous considérons les événements de ces derniers jours comme un grave violation des accords de cessez-le-feu", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères. "Toute nouvelle escalade serait inacceptable", poursuit le ministère dans un communiqué. Le Haut-Karabagh a été de 1991 à 1994 le théâtre d'un conflit entre Azéris et Arméniens qui a fait plusieurs dizaines de milliers de victimes. Les deux pays s'accusent régulièrement depuis d'atteinte au cessez-le-feu en vigueur depuis vingt ans à présent. La Russie dirige avec les Etats-Unis et la France le "groupe de Minsk" qui tente depuis 1997 de trouver une solution permanente sous l'égide de l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE) (Alexander Winning; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant