Moscou indignée après la condamnation de Viktor Bout

le
0
L'ex-marchand d'armes russe s'est vu infliger une peine de vingt-cinq ans de prison.

De notre correspondant à Moscou,

Derrière les barreaux de sa prison américaine, l'ex-trafiquant d'armes Viktor Bout peut se consoler en pensant aux très nombreux amis qu'il lui reste en Russie. Sa condamnation, jeudi par une juge new-yorkaise, à vingt-cinq ans de réclusion criminelle, a suscité à Moscou une vague d'indignation inégalée dont l'orchestration avait été soigneusement préparée.

Du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, jusqu'à la Douma en passant par la Chancellerie, la revendication a été unanime: Viktor Bout étant un citoyen russe, il doit être extradé en Russie, le cas échéant pour y être jugé selon les lois de son pays. «Le système judiciaire américain, appliquant clairement une directive politique, a ignoré les arguments des avocats de la défense», s'est indigné le ministère des Affaires étrangères. Ce dernier a accusé les médias américains d'avoir mené «une campagne de dénigrement absolument inacceptable pour influencer l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant