Moscou hausse le ton contre Kiev et l'UE

le
0

La Russie ne reconnaît pas les nouvelles autorités ukrainiennes et juge l'attitude européenne «aberrante».

De notre correspondant à Moscou

Après avoir gardé le silence dimanche sur la crise ukrainienne, Moscou s'est rattrapé lundi en attaquant à la fois la communauté occidentale et les nouvelles autorités.

La diplomatie russe s'en est prise aux «terroristes» dont elle exige la liquidation ainsi qu'aux «calculs géopolitiques unilatéraux» échafaudés par l'Occident. «Si on considère que des gens qui se baladent dans Kiev avec des masques noirs et des kalachnikovs sont le gouvernement, alors il nous sera difficile de travailler avec un tel gouvernement», a lancé le premier ministre, Dmitri Medvedev. Dans la foulée, le chef du gouvernement russe a jugé «aberrante» la reconnaissance, par l'UE, la Pologne, la France, l'Allemagne et les États-Unis, du nouveau pouvoir exécutif. «Nous ne comprenons pas ce qui se passe là-bas, il y a une véritable me...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant