Moscou fustige la résolution de l'AG de l'Onu sur la Crimée

le
0
MOSCOU FUSTIGE LA RÉSOLUTION DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ONU SUR LA CRIMÉE
MOSCOU FUSTIGE LA RÉSOLUTION DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ONU SUR LA CRIMÉE

MOSCOU (Reuters) - La Russie a jugé vendredi "contre-productive" la résolution non contraignante de l'Assemblée générale des Nations unies qui déclare l'annexion de la Crimée invalide et a accusé les pays occidentaux d'avoir exercé du chantage et des menaces pour la faire adopter.

La résolution, similaire à celle à laquelle Moscou avait opposé son veto au Conseil de sécurité, a été votée jeudi par 100 voix pour, 11 contre et 58 absentions par les 193 membres de l'AG de l'Onu. Les Occidentaux y ont vu la démonstration de l'isolement diplomatique de la Russie.

"Cette initiative contre-productive ne fait que compliquer les efforts pour résoudre la crise politique en Ukraine", a estimé vendredi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Ce texte accuse les pays occidentaux d'avoir eu recours à "toute la force du potentiel encore existant de la machine de propagande de l'époque de la guerre froide".

"Les pressions éhontées, allant jusqu'au chantage politique et aux menaces économiques, qui ont été utilisées pour s'assurer que certains États membres voteraient 'oui' ne sont un secret pour personne", ajoute le ministère.

Plusieurs diplomates occidentaux ont à l'inverse accusé l'ambassadeur russe à l'Onu de se livrer à un lobbying agressif contre la résolution, preuve selon eux de l'embarras de Moscou après la condamnation de l'annexion de la Crimée.

(Alissa de Carbonnel; Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant